Pratiquer le zen

« Où méditer à Paris » est un site qui vous apporte l'essentiel des informations utiles pour comprendre ce qu'est la méditation zen, comment elle se pratique et pour connaître les lieux les plus adaptés. Bonne lecture !

Méditation et Conscience dans le zen

Qu'est-ce que la méditation et qu'en est-il de la conscience ?

Si le zen et la pratique de l’esprit datent de près de 2 millénaires, la méditation en pleine conscience qui nous arrive des Etats-Unis, avec un passé de 30 ans, débarque sur le marché du marketing du bien-être. Elle se proclame comme une pratique dérivée du bouddhisme et amènerait le bonheur à tous ! Le bouddha serait ravi que Christophe André ait trouvé la voie du salut pour tous les êtres et la sécurité sociale encore plus et chacun d’entre nous aurait le sourire de Bouddha aux lèvres mais non, ce n’est pas si facile, ni si difficile, d’être heureux et comme Mowgli le dit : « Il suffit de peu pour être heureux ! ». Effectivement, il suffit d’un souffle, d’une respiration pour être heureux dans l’instant !

Conscience et Méditation

Avant d’aborder la pleine conscience, peut-être que nous pouvons tenter de définir ce qu’est la conscience ? Dans les définitions encyclopédiques, le terme de conscience désigne souvent la reconnaissance d’un objet, nous sommes conscients de quelque chose, nous reconnaissons un visage familier, … Cette conscience est lié à un état de connaissance, de sensations mais aussi de mémoire.

Pleine conscience ou conscience sans objet et Respiration

Si la conscience habituelle se rapporte à un sujet ou à un objet, et invoque les processus neuronaux, imbriquant souvent l’éveil de sensations et émotions, face à la vue d’un objet, d’une personne (ex: amour, haine), la méditation zen laisse passer ces sensations que la conscience aperçoit, dans une pensée émotionnelle. Comment laisse-t-on passer ? Par une simple respiration, un souffle qui descend lentement dans les entrailles, pour atteindre le point de concentration de l’énergie, nommé Kikai Tanden en japonais.

Maintenant fermez aux trois-quart les yeux, gonflez votre poitrine puis laissez le souffle descendre lentement, suivez l’air qui expire ! Et surtout jetez tout en bas, conscience, inconscience et subconscience doivent prendre la direction de la porte de sortie. N’ayez absolument conscience de rien, expirez faites le vide, quels sont les résultats. Avez vous perdu quelque chose ? N’avez vous pas abandonné l’idée obsessionnelle avec laquelle vous aviez pu être en prise

Alors qu’est-ce que la pleine conscience ? Le zen désigne cette conscience vaste sans émotion sans objet par le terme de « méditation sans calcul », il n’y a plus la conscience du moi, du sujet qui intervient, on se laisse traverser par l’univers dans cet instant unique.

La respiration consciente est la méditation de la montagne, de l'arbre

Dans le zen la méditation est un état d’esprit qui laisse passer, qui dépose ce qui est personnel pour se connecter à l’univers. Le moi est la conscience de l’univers et comme dit un certain Bouddha Shakyamuni « Seul ce moi doit être vénéré ! »

Cette phrase différencie fondamentalement la méditation zen de la méditation dite « mindfulness » ou « méditation de pleine conscience » car elle ne se concentre pas sur un « soi » ou sur « le bien-être d’un soi », elle est à l’échelle du cosmos, de la conscience qui ne prend pas la forme d’un sujet ou d’un sujet. Cette conscience est terre, eau, vent et énergie.

Et paradoxalement, cette non-méditation sur le moi rend le moi pleinement conscient et « heureux ». Mais est-ce le moi qui suis heureux en méditation ? Vous avez fait l’expérience vous-même donc vous savez maintenant de quel bonheur nous parlons ! Vous n’apprenez pas à être heureux mais vous l’êtes, n’est-ce pas ?

Qu’en est-il de l’arbre et du vent ? Sont-ils heureux ?

Kodo Sawaki, un maître zen du 20è siècle dit : « Quand j’ai dit je », tout ce qui suit est illusion.