Pratiquer le zen

« Où méditer à Paris » est un site qui vous apporte l'essentiel des informations utiles pour comprendre ce qu'est la méditation zen, comment elle se pratique et pour connaître les lieux les plus adaptés. Bonne lecture !

Une posture qui date de près de 2 millénaires – Transmission de Taisen Deshimaru

Le tranchant des mains est contre le bas-ventre, la taille, les hanches, la colonne vertébrale, la nuque sont bien tendues, puis le menton rentré. Deux ou trois expirations profondes et zazen commence, sans suivre les pensées.

Depuis vingt, trente ans, nous entendons cela. C’est l’enseignement à répétition, c’est toujours la même chose depuis des années, des siècles.

Kodo Sawaki, maître de Taisen Deshimaru.

Rien ne change. Nous pouvons le remarquer par la pratique de zazen. Même nos vies à travers les siècles n’ont pas changé.

Nous sommes nés il y a dix mille ans.

Nous grandissons, nous vieillissons, nous mourrons mais qu’est-ce qui a changé ? Rien. Nous sommes toujours là.

La posture de méditation est « le triangle du feu »

Les habits aussi restent les mêmes. Nous sommes en kimono noir, en kolomo, en kesa, toujours et toujours. Et si les habits ne changent pas, que dire de la posture. Posture immuable déjà décrite dans les temples primitifs comme le « triangle du feu » qui brûle les paires  : même chose là, même chose ici. Même chose dans le futur : brûler les paires inconsciemment et automatiquement. Rien. Rien, d’où vient tout.

Qui étions-nous avant la naissance d’Adam et Ève ?

Si nous n’étions pas là à ce moment, nous ne serions pas ici et maintenant.


Kusen de Rei Ryu Philippe Coupey