Pratiquer le zen

« Où méditer à Paris » est un site qui vous apporte l'essentiel des informations utiles pour comprendre ce qu'est la méditation zen, comment elle se pratique et pour connaître les lieux les plus adaptés. Bonne lecture !

Qu’est-ce que le zen et les postures de méditation ?

« La pratique de la méditation zen au quotidien »

Pratiquer la méditation zen, c’est pratiquer zazen. Le zen est la branche japonaise du bouddhisme et met l’accent sur la méditation à partir de la posture assise dite de zazen (voir notre page « Comment pratiquer ? ».

Dans le zen, on ne trouve pas de liturgie, de « Bible » bouddhiste, de rituels ésotériques, d’Église ou d’autorité supérieure : le zen met l’accent sur la méditation elle-même, appelée « pratique ».

 

Qu’est-ce que zazen ?

Zazen est la pratique de la méditation zen.

Zazen représente l’essence du bouddhisme, le point central d’une pratique née il y a 2 500 ans au nord de l’Inde. La méditation se situe en effet au cœur de la pratique bouddhiste depuis les origines.

 

Qu’est-ce que le bouddhisme ?

Le bouddhisme n’est pas une religion telle que cela s’entend en Occident, mais plutôt une « philosophie de vie » à expérimenter par soi-même. Le Bouddha n’est pas l’inventeur d’une doctrine mais seulement le vecteur d’un enseignement qu’il a expérimenté lui-même. Et cet enseignement permet de délivrer l’homme de la souffrance : « Ne suivez pas mon enseignement aveuglément, expérimentez-le par vous-même. ».

Le bouddhisme ne reconnaît aucune divinité mais reste cependant une pratique spirituelle en ce qu’il s’intéresse à la façon dont le monde apparait à notre esprit.

 

Pratiques authentiques Versus pratiques non officielles

Les différentes pratiques qui se sont développées à travers le monde (Tibet, Asie du Sud-Est, Chine, Japon et plus récemment Russie, États-Unis et Europe) sont reconnues comme authentiquement bouddhistes si elles ont été transmises oralement, de maître à disciple c’est-à-dire directement « d’esprit à esprit », depuis les origines du bouddhisme il y a 2 500 ans. Il est donc (théoriquement) possible de remonter de maîtres en patriarches jusqu’au Bouddha à partir d’un maître vivant et c’est ce qui le légitime en tant qu’enseignant ou maître spirituel.