Pratiquer le zen

« Où méditer à Paris » est un site qui vous apporte l'essentiel des informations utiles pour comprendre ce qu'est la méditation zen, comment elle se pratique et pour connaître les lieux les plus adaptés. Bonne lecture !

L’exercice essentiel du zen est de suivre son corps par Philippe Coupey

Ne pas suivre les pensées. Si nous suivons les pensées, nous
ne sommes pas ici. Suivre ses pensées et avoir des pensées sont deux choses
différentes. Avoir des pensées est la condition normale, condition normale de
l’état d’esprit de zazen. C’est la raison pour laquelle il ne s’agit ni de suivre
les pensées, ni de les fuir. Ne rien suivre, ne rien fuir, inconsciemment.

 

Ce n’est pas conscient, ce n’est pas quelque chose que
l’on met en pratique. Comment ne pas suivre ses pensées ? En suivant le
mouvement ou le non-mouvement du corps, on se libère du phénomène qui consiste
à toujours suivre ses pensées. Suivre ses pensées, c’est aller de phénomène en
phénomène. Comment s’assoir en zazen, comment se lever pour kinhin, comment
avancer en kinhin, c’est ça suivre le corps.

 

Quand on parle du corps, ce n’est pas le corps pour le
corps, c’est seulement ce que l’on fait avec le corps et la pratique continue
du corps. C’est pour cela que cette pratique existe depuis des milliers
d’années, elle n’est aucunement différente des anciens temps. Car c’est avec le
corps que tout est transmis à la fin et non par des idées et des concepts. Et
ce n’est pas non plus par la philosophie zen, que la lignée du zen est
transmise.

 

Se concentrer sur la posture, n’est pas se fixer sur le
corps. Nous n’avons pas à nous identifier à notre corps. D’ailleurs, ce n’est
même pas le nôtre.


Kusen de Rei Ryu Philippe Coupey